PASSAGES

Projet d’installation vidéo basé sur des vidéo-performances urbaines réalisé par Ulrich Fischer. 

Passages est un projet d’installation vidéo basé sur des vidéoperformances urbaines réalisé par Ulrich Fischer, avec des musiciens de la scène improvisée ou électronique. 

Le projet a démarré en 2001 et s’est poursuivi jusqu’en 2008.

Le site web officiel du projet.

Le flux YouTube de PASSAGES 

PASSAGES est un projet d’installation vidéo basé sur des vidéoperformances urbaines réalisées avec des musiciens de la scène improvisée ou électronique.

Dans 5 villes (Berlin, Genève, Paris, Tokyo et Zürich), un duo, formé par un musicien de la ville hôte et par Ulrich Fischer à la caméra, improvise sons et images dans un espace public choisi par avance.
Le duo se donne pour but de capter des moments de la vie quotidienne, de les convertir à travers leurs instruments respectifs pour en extraire une émotion, ambiance ou évènement qui traduise, à la manière de haïkus, notre relation ambivalente à la ville.
Entre fascination et répulsion, une ville phantasmée prend corps à partir de fragments du quotidien urbain…

De ces improvisations, nous allons retenir des séquences courtes (allant généralement de 2 à 7 minutes en continu). En dehors des morceaux réalisés dans la ville hôte, l’installation va recueillir un choix de morceaux de la collection pré-existante (une trentaine de morceaux réalisés à Bâle, Lausanne, Genève, Tokyo et Zürich sont déjà à disposition).

Les spectateurs déambuleront autour d’une construction «vivante» d’une cité recomposée, élaborée de fragments parfois abstraits, parfois narratifs, et qui est appelée à évoluer de ville en ville.
L’installation fonctionne comme une mémoire des lieux visités, avec la volonté de garder les traces des émotions rencontrées en sondant la surface d’un espace urbain.

Passages est un projet d’installation vidéo basé sur des vidéoperformances urbaines réalisé par Ulrich Fischer, avec des musiciens de la scène improvisée ou électronique. 

Le projet a démarré en 2001 et s’est poursuivi jusqu’en 2008.

 

Une grande ville: Berlin, Tokyo, Zürich… Dans un de ces lieux si bien conçus pour le passage que personne ne s’y arrête: couloir souterrain, trouée entre deux immeubles… Un duo passager, formé d’un vidéaste et d’un musicien, contaminé et inspiré par le contexte environnant, propose une lecture singulière de cet espace urbain. La caméra «plonge» dans la réalité de ce lieu, perdu de vue à force de le traverser, tandis que la musique «coule» dans le temps et l’espace immédiats. Qui, du vidéaste ou du musicien, influence l’autre? Qui, des passants ou des artistes, infléchit temporairement la perception commune de cet espace de passage ?

 

Pendant ce temps, ailleurs dans cette même ville, une installation visuelle et sonore recompose et présente les extraits issus de performances antérieures et les fruits de celle qui se déroule actuellement.
Ainsi, d’une ville à l’autre, de rencontres en collaborations, se construit une collection de séquences d’images et de sons entremêlés, comme autant de reflets obsédés des espaces traversés.

 

 

Le site web officiel du projet.

 

Le dossier complet du projet Passages (2006) | Le dossier de presse de Passages (2007)

Presse: 24 heures et Courrier | Regio Art Line | Beam-On

 

Le flux YouTube de PASSAGES 

 


Genève, avec Nicolas Field

News